Monthly Archives: July 2015

L’église du Chris Brown

Le rappeur américain Chris Brown a été retenu aux Philippines quelques jours, suite à une plainte d’une secte religieuse locale, Iglesia Ni Christo (l’église du Christ, INC) qui l’accusait lui et son agent de corruption. Apparemment INC l’avait fait bloquer à la frontière au moment où il allait reprendre son avion privé pour chanter à Hong Kong, après un concert à Manille. Motif:  il ne se serait pas présenté à un concert dans une salle appartenant à INC lors d’un séjour précédent aux Philippines, avant Noël (on ne plaisante pas avec Noël, à Manille).

Slogan d’INC : “une religion dont l’objectif principal est l’adoration de Dieu Tout Puissant sur la base de ses enseignements tels qu’enseignés par le Seigneur Jesus Christ ” (leur site)

Extraits de chansons de Chris Brown: dans l’album Run it “Girl I can set you off, don’t believe my age is gonna slow us down, I can definitely show you some things, to have you saying it can’t be 16, once I get in you you won’t wanna go” etc. et plus loin “I hear if you can dance you can fuck” et dans “Bitches n marijuana”: ” Bail any girl that I wanna, I got bitches n marijuana” et plus loin “ooh she bad, she don’t do it for free” etc ; sur le site www.azlyrics.com/c/chrisbrown.html

Les fidèles ont raté quelque chose …

Amour à la hussarde dans un magasin japonais à Pékin

C’est vrai que les cabines d’essayage, c’est fait pour se déshabiller et enfiler. Mais là, l’interprétation était un peu large. Heureusement, il y avait un rideau à tringle mais la toile était transparente et tout fut révélé… Comme le Parti n’aime pas se faire entuber, les amants séparés ont été mis au trou, sans connexion. Il pourront toujours se faire des selfies, à l’ancienne.

And pigs will fly!

Les grecs ont votés pour la fin de la pauvreté, l’annulation de leurs dettes et pour qu’on leur donne plein de sous tout de suite, sans discuter. C’est comme si les anglais avaient voté pour l’arrêt de la pluie et les russes contre la neige. Certains grecs ont fait la fête toute la nuit avant de reprendre leur vie quotidienne, pas de fric, pas d’emploi, plus d’espoir. Ils ne savent pas négocier, moi j’aurai échangé du soleil 300 jours par an dans les îles pour les retraités danois, suédois, anglais, allemands, polonais et français blettes et blêmes, adipeux et essouflés, agrémentés d’une consommation illimitée d’huile d’olive et de féta, en échange d’un sauvetage total (annulation complète de la dette, subvention pour payer les pensions etc.). En plus, j’aurai imposé une taxe sur l’origine de la démocratie, de l’éthymologie des mots de la plupart des langues européennes, du bon goût dans les arts, etc. pour financer les dépenses courantes; avec l’argent des réparations allemandes et italiennes pour les dommages de la dernière guerre, ils étaient sauvés, non ?